Les travaux du biologiste français Henri Laborit ont été largement vulgarisées dans le film d’Alain Resnais « Mon Oncle d’Amérique ». Ils mettent en évidence la conclusion suivante : l’homme est fait pour agir.

Lorsqu’il fait face et qu’il agit tout un processus automatique se met en place à partir de l’hypothalamus qui déclenche le fonctionnement adapté du système endocrinien (les hormones) et du système nerveux central . Dans ces conditions, l’homme est capable de résister au stress, aux microbes et à toutes les agressions.

Par contre lorsque vous ne faites pas face et que vous choisissez l’immobilisme, vous vous placez en état d’inhibition. Et là, vous perdez toutes vos défenses aux agressions extérieures ou intérieures (stress). Cela ouvre la porte à toutes les maladies et aussi à la dépression.

Un principe vital : Toute action renforce la motivation qui l’a déclenchée.

A chaque fois que vous agissez, vous renforcez ce qui vous a fait agir, en bien ou en mal.

Beaucoup d’actes sont en fait motivés par la peur. En fait chacun de ces actes de fuite ou de lâcheté renforce la peur qui l’a dicté. (ex : si vous faites quelque chose pour quelqu’un uniquement par peur de le perdre, vous renforcez cette peur et votre dépendance avec cette personne. C’est ainsi que l’on se créé une dépendance affective).

De même, chaque fois que ne répondez pas à une sollicitation négative, vous renforcez votre force de caractère et l’incitation va peu à peu s’affaiblir (ex : le tabac, la nourriture …)

Élément de solution : chercher l’intention positive derrière vos envies négatives.

Demandez-vous en quoi c’est important pour vous de répondre à cette sollicitation. Et en quoi cela est encore plus important … pour faire jaillir la véritable envie qui se cache derrière cet acte.

Par exemple : J’ai envie de sucreries quand je m’ennuie ou quand je suis stressé. En quoi c’est important pour moi ces sucreries ?
J’ai besoin de plaisir.

OK, en quoi, c’est important pour toi de ressentir ce plaisir ?
Je ressens un vide en moi, cela va me combler.

Et que veux-tu de plus encore ?
Me sentir bien en vie, avoir une vie plus passionnante ?

Et lorsque vous avez trouvé une motivation forte et supérieure, vous pouvez vous détendre et prendre le temps de vous demander comment vous pourriez répondre d’une façon saine et joyeuse à cette demande supérieure, par exemple : avoir une vie plus passionnante.

Là, vous pouvez trouver des idées d’actions diverses qui vont vous apporter plaisir et joie de vivre :

Écouter de la musique,
Lire un livre passionnant,
Vous relaxer,
Téléphoner à un ami …


Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.